• Poêmes ... Proverbes...

    Poêmes

  • Hommage à un soldat cher à mon cœur, qui s'est engagé à l'âge
    de 17 ans pour sauver la France !

    Lire la suite...

    Pin It

    34 commentaires
  • Un joli Poème pour vous souhaiter un Bon Dimanche !

    Lire la suite...

    Pin It

    28 commentaires
  • En l'honneur des parents de Ghislaine 37, qui fêtaient ce
    10 septembre leur 60 ans de mariage. Sincères Félicitations !!!

    Lire la suite...

    Pin It

    11 commentaires
  • Bonne Fête à tous les Grands-Pères !

    Lire la suite...

    Pin It

    14 commentaires
  • Un coucou à Monsieur Printemps.

    Lire la suite...

    Pin It

    16 commentaires
  • Au mois de Mars, le printemps arrive !!!!!

    Lire la suite...

    Pin It

    9 commentaires
  •  

    La rêverie est le dimanche de la pensée !

    Henri-Frédéric Amiel

      

    Bon dimanche bien reposant à tous 

       

     

    Pin It

    6 commentaires
  • Extrait d'un texte de Colette : rare sont les livres ou elle n'évoque pas les chats ....
    Colette est née et à vécue toute son enfance à Saint-Sauveur-en-Puisaye, un village de Bourgogne, pas loin d'où j'habite !

    Lire la suite...

    Pin It

    7 commentaires
  •  

    C'est février !

    C'est moi Février, le mois le plus court de l'année.
    Habituellement, je n'ai que vingt-huit jours de labeur,
    un travail que j'affronte sans peur.
    Je suis fringant et enjoué,
    on m'appelle le bébé du calendrier.

    Je suis ici car Janvier m'a prié de le remplacer.
    Il a travaillé tel un forcené et le pauvre s'est épuisé.
    Trente et un jours à bûcher alors que moi je quitte au plus vite, car je sais que j'importune ceux que je visite.
    Je suis l'intrus de l'hiver, je vous apporte peines et misères.
    Car n'est pas pour mal faire, j'ai un sale caractère !

    Comme un enfant je m'amuse et j'use de toutes mes ruses.
    J'aime la neige, le ciel gris et regarder courir la poudrerie.

    J'adore quand il fait froid et rire de vous
    qui marchez d'un pas maladroit.

    Je suis si sournois sans toutefois avoir honte de moi.
    Je pourrais être plus discret et même me cacher,
    mais au contraire, je me plais à narguer tous ceux
    qui ont le bout du nez gelé !
    Je devrais cesser de vous embêter mais j'aime être remarqué.

    Pour vous consoler, j'envoie Cupidon de ses flèches armé.
    L'angelot est sa chaleur ardente, qui fait fondre les plus durs, même dans la tourmente.
    Les mots doux et les amours papillonnantes sont au rendez-vous pour les cœurs qui les acceptent sans trop d'attente. 

    Je suis Février, mois de l'amour qui fait oublier sarcasmes et méchancetés.

    Voulez-vous me pardonner ?

    Cécile Blondeau

    Pin It

    7 commentaires
  • Janvier est revenu. Ne crains rien, noble femme

    Janvier est revenu. Ne crains rien, noble femme !
    Qu'importe l'an qui passe et ceux qui passeront !
    Mon amour toujours jeune est en fleur dans mon âme ;
    Ta beauté toujours jeune est en fleur sur ton front.

    Sois toujours grave et douce, ô toi que j'idolâtre ;
    Que ton humble auréole éblouisse les yeux !
    Comme on verse un lait pur dans un vase d'albâtre,
    Emplis de dignité ton cœur religieux.

    Brave le temps qui fuit. Ta beauté te protège.
    Brave l'hiver. Bientôt mai sera de retour.
    Dieu, pour effacer l'âge et pour fondre la neige,
    Nous rendra le printemps et nous laisse l'amour.

    Victor Hugo  

    Par MCreations

    Pin It

    1 commentaire
  • Novembre, les dernières Oies sauvages viennent de passer au-dessus de la maison....

    Lire la suite...

    Pin It

    5 commentaires
  •  

     

    Vent d'automne

    Ah ! ce grand vent, l'entends-tu pas ?

    L'entends-tu pas heurter la porte ?

    A plein cabas il nous apporte

    Les marrons fous, les feuilles mortes.

    Ah ! ce grand vent, l'entends-tu pas ?

    Ah ! ce grand vent, l'entends-tu pas ?

    L'entends-tu pas à la fenêtre ?

    Par la moindre fente il pénètre

    Et s'enfle et crache comme un chat.

    Ah ! ce grand vent, l'entends-tu pas ?

    J'entends les cris des laboureurs,

    La terre se fend, se soulève.

    Je vois déjà le grain qui meurt,

    Je vois déjà le blé qui lève.

    Voici le temps des laboureurs.

    Pierre Menanteau

     

     

    Par MCreations

    Pin It

    2 commentaires